Froid commercial : quels impacts sur ma facture d’énergie ?

Boulanger, traiteur, poissonnier, en tant que professionnel vous êtes équipés d’appareils de production de froid. Cependant, saviez-vous que le froid commercial peut représenter jusqu’à 70% de votre consommation annuelle ? Avec Direct Energie faites le point sur le choix de vos équipements, les règlementations et les conseils pour faire des économies d’énergie.

L’impact énergétique du froid alimentaire

D’après l’Ademe*, la consommation annuelle du poste froid alimentaire (chambres froides, salles de travail des boulangeries, boucheries, meubles frigorifiques des aires de vente) représente en moyenne sur la consommation annuelle :

  • 12% pour une boulangerie
  • 29% pour une boucherie
  • 70% pour une superette

Ce n’est pas un poste négligeable quand on sait que cela représente presque 1600€** sur la facture d’énergie annuelle d’une boulangerie !

En 2002 la production de froid des petits commerces a représenté une consommation d’électricité de 2,5 TWh ! Soit l’équivalent de 2 jours de production d’électricité d’origine nucléaire au mois de février ! 

 

Infographie part du poste froid dans la consommation d'énergie d'un boulanger, traiteur ou supérette an

Optez pour les réfrigérants les moins nocifs

Certains fluides employés dans la production de froid (climatisation, réfrigération, congélation, vitrines réfrigérées etc) sont des puissants gaz à effet de serre portant atteinte à la couche d’ozone. L’élimination des CFC et celle en cours des HCFC a permis de réduire de 11 milliards de tonnes équivalent CO2 des émissions mondiales. Les HFC (toujours employés) représentent 2% des émissions mondiales et pourraient représenter 20% en 2050 (source Réseau action climat).

En clair, voici les différents types de fluides à éviter :

 

Tableau des fluides pour la production du froid à éviter

Les réfrigérants tels que le R290, R600a ou le CO2 (R744) ont un impact réduit sur l’environnement, ils sont donc à privilégier.

Choisir les équipements les plus économes

Pour faire des économies sur votre consommation d’énergie, vous pouvez comparer vos équipements pour votre restaurant ou votre commerce sur www.guidetopten.fr. Ce guide est une initiative du WWF et de l’association CLCV. Il est soutenu par l’Ademe. Vous y trouverez la consommation d’énergie en kWh/an pour chaque équipement et la facture d’électricité sur 10 ans. 

Le choix des modèles les moins énergivores conduirait à une réduction de 30 à 50% de l’énergie consommée.

Voici d’autres critères de sélection :

  • Pour vos distributeurs de boisson choisissez un modèle équipé d’un système de gestion de l’énergie qui passera automatiquement en mode veille après les heures d’ouverture. En effet, les boissons n’ont pas besoin d’être refroidies la nuit,
  • Choisissez des présentoirs équipés de portes ou couvercles,
  • Repérez les étiquettes énergie et les écolabels pour voir l’efficacité énergétique de votre équipement.

Quelques conseils à mettre en œuvre

  • Eloignez vos appareils de froid des sources de chaleur et mettez-les si possible dans une pièce non chauffée
  • Dégivrez vos équipements
  • Veillez à ce que l’air ambiant ne soit pas trop humide
  • Ne calorifugez pas les conduites de fluide de vos équipements frigorifiques ; il n’y aurait plus d'échange de chaleur avec l’air ambiant
  • Assurez une ventilation suffisante, par une VMC par exemple, aussi bien pour l'intérieur des chambres froides que pour les locaux contenant des éléments du circuit frigorifique, surtout le compresseur
  • Eclairez vos chambres froides avec des tubes néons ou des ampoules fluo-compactes au lieu d'ampoules classiques. L’énergie consommée par les tubes fluorescents se transforme en 90% d'éclairage et seulement 10% de chaleur, alors que c’est l’inverse pour les ampoules classiques
  • Mettez en place des rideaux isolants sur vos vitrines et des couvertures isolantes sur vos congélateurs en particulier la nuit et les jours de fermeture (réduction possible de 25 % des consommations)
  • Mettez en place des couvercles ou portes sur les vitrines et bacs de surgelés. Les présentoirs fermés consomment 3 fois moins d’énergie que les présentoirs ouverts !
  • Pour éviter les pannes et moins consommer, pensez à dépoussiérer le compresseur et les grilles d’aération de votre équipement
  • Nettoyez les drains d’évacuation qui permet d’évacuer les eaux de condensation et de dégivrage
  • Vérifiez les joints

* Source :

Enquête sur les consommations d’énergie des commerces et services de proximité en région Ile-de-France par l’Ademe et l’Arene

Comprendre ses consommations d’énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers par l’Ademe

Comprendre ses consommations d’énergie pour mieux les gérer Bouchers-Charcutiers Traiteurs par l’Ademe

**Basé sur le prix du kWh TTC de l’offre Directe électricité sur le tarif base 24 KVA au 1er mars 2016 = 0,1345€

(1) Représentation de la part de froid commercial de votre consommation annuelle moyenne en kWh.

(2) Calculs réalisés sur une consommation moyenne annuelle de 99000 kWh pour une boulangerie, 29000 kWh pour une boucherie et 26000 kWh pour une supérette basés sur le prix TTC du kWh d’électricité de l’offre Directe en tarif base au 1er mars 2016 pour une puissance de 24 KVA.

×